fbpx

Etape d'un projet immobilier
Nos conseils pour financer votre achat neuf

Accueil > Votre projet > Etape d'un projet immobilier > Nos conseils pour financer votre achat neuf

Vous envisagez d’acheter un bien neuf ? Pour financer l’acquisition dans les meilleures conditions possibles, suivez nos quelques conseils.

Vérifiez votre capacité d’emprunt

La première étape avant d’éplucher les annonces est d’estimer sa capacité d’achat. Ainsi, vous pourrez viser un bien immobilier en adéquation avec votre budget.

La capacité d’achat est l’aptitude à emprunter une somme. C’est un critère déterminant, qui conditionne l’obtention du prêt.

Pour estimer votre capacité d’achat, il vous suffit de soustraire de vos revenus vos charges fixes telles que mensualités de remboursement de crédit auto, ou consommation ou encore, pensions alimentaires. Les emprunts qui seront soldés dans l’année ne sont pas à prendre en compte.

Nouvelle mensualité de crédit comprise, vos charges doivent représenter au maximum 33% de vos revenus. Ceci, pour éviter toute situation de surendettement. Lorsque le reste à vivre est conséquent, les banques étendent ce ratio à 34 voire à 35% des revenus. Pour être acceptable, on estime que le reste à vivre pour une personne seule doit être de 700€ au minimum pour une personne seule, de 800€ pour un couple plus 300€ par personne à charge. A vos calculettes !

Se constituer un apport au préalable

Anticipez au plus tôt votre achat immobilier en essayant de vous constituer un apport. Tous les mois, prenez le réflexe de mettre un peu d’argent de côté sur un livret ou encore mieux, sur un compte bloqué afin d’être certain de ne pas y toucher.

Vous faites partie des personnes qui disposent d’une épargne salariale ? L’achat de votre résidence principale peut permettre le déblocage anticipé de cette épargne. N’hésitez pas à en faire la demande !

Pensez aussi à solliciter votre famille, qui à l’occasion de votre achat immobilier peut vous aider en vous proposant un don ou un prêt. Autant d’argent que vous n’aurez pas à emprunter auprès des banques.

Assainir sa situation financière

Avant de contacter les banques, étudiez votre situation financière et voyez comment vous pouvez l’améliorer. Par exemple, en soldant un crédit à la consommation. Ainsi, vous augmenterez votre capacité d’emprunt et vous pourrez potentiellement acheter un bien plus grand ou mieux placé. Dans tous les cas, vous aurez ainsi davantage de choix !

Les mois qui précèdent votre demande de prêt immobilier, faites en sorte d’éviter tout découvert et d’épargner régulièrement. Ces bons réflexes ont tendance à rassurer les banquiers et jouent en votre faveur !

Contacter plusieurs établissements de prêt

Même si vous êtes fidèle à votre banque et satisfait des services qu’elle vous propose, n’hésitez pas à contacter plusieurs établissements. Ainsi vous les mettrez en concurrence et vous pourrez avoir le luxe de choisir la meilleure des offres.

Un taux très bas est bien sûr un atout. Mais ne vous limitez pas à ce seul critère. D’autres points ont une grande importance et peuvent faire la différence. Par exemple, la possibilité de rachat anticipé sans pénalité ou encore un crédit modulable dont vous pouvez faire évoluer le montant des mensualités ou la durée de remboursement si votre situation personnelle change.

Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez faire appel à un courtier en prêt immobilier. Cet intermédiaire négocie pour vous les meilleures conditions et vous fait gagner un temps précieux en formalités. Il existe même des courtiers en assurance de prêt, pour vous permettre d’obtenir le meilleur ratio couverture/prix.

Profiter de dispositifs qui limitent le coût d’acquisition

Vous pouvez bénéficier de différents leviers qui limitent le coût de l’acquisition neuve. Si vous êtes primo-accédant et que vous achetez votre résidence principale, vous êtes potentiellement éligible au PTZ (Prêt à Taux Zéro). C’est un crédit sans intérêt pour l’emprunteur, qui vous permet de financer jusqu’à 40% du prix du bien.

Autre dispositif : la TVA à taux réduit, accessible si vous achetez notamment en zone ANRU (Agence Nationale de la rénovation urbaine). Parallèlement, dans l’immobilier neuf, vous profitez de frais de notaire réduits, compris entre 2 et 3% du prix du bien contre 7 à 8% dans l’ancien. Vous pouvez aussi être exonéré totalement ou partiellement de la taxe foncière les deux premières années de détention.

Profiter des taux bas actuels

Dans l’idéal, décidez de votre achat assez rapidement. Ainsi, vous profiterez de taux d’intérêt actuels, qui sont particulièrement bas. En effet, ils s’élevaient en moyenne à 1,1% selon l’observatoire Crédit Logement CSA en mars 2021. Ils ont donc retrouvé le même niveau qu’en décembre 2019. En achetant sans trop tarder vous serez certain de bénéficier de ces très bonnes conditions d’emprunt.

Promoteur en Haute-Savoie (74), FIM vous offre une expertise locale sur son territoire et vous accompagne dans votre projet immobilier. Découvrez dès à présent nos programmes neufs à Annemasse et sa région.